Bandeau
Village de FORT-COULONGE
Ensemble, la force de demain

Le site web du village de Fort-Coulonge dans la MRC de Pontiac en Outaouais.

Rapport du Maire 2016

Rapport du Maire 2016 et liste des contrats de plus de 25 000 $

Article mis en ligne le 8 décembre 2016

par Municipalité de Fort-coulonge
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

 RAPPORT DU MAIRE

selon l’article 955 du code municipal

en date du 7 décembre 2016

Chères Coulongiennes et chers Coulongiens,

J’ai l’immense plaisir de vous présenter le rapport du maire qui me permet de faire le point sur l’état de nos finances. Sommairement, je vous présente les réalisations en cours ainsi que l’objectif pour notre communauté en 2017. Le contexte régional actuel demeure une préoccupation et les incidences de celui-ci se font toujours ressentir localement. En ce qui concerne notre développement à l’égard de la collectivité, plusieurs facteurs nous imposent une réalité socio-économique qui mérite grandement notre attention. C’est pourquoi, avec une opinion réaliste, je vous indique qu’il est primordial que nous soyons à l’avant-scène dans nos décisions dès aujourd’hui et que nous regardons vers l’avenir avec une attitude positive pour construire une vision commune.

Au nom de votre conseil municipal, je vous invite à vous joindre à nous pour la présentation et l’adoption des prévisions budgétaires pour l’année 2017 qui sera présentée le 14 décembre 2016 à 19h00 au Bureau municipal. Nous espérons avoir le plaisir de vous accueillir en grand nombre.

 L’année 2016 en bref

L’année 2016 démontre, encore une fois, notre capacité d’adaptation en ce qui concerne les choix budgétaires que nous avons faits, tout en tenant compte des divers bouleversements financiers et organisationnels qui ont été générés par les nouvelles politiques et orientations gouvernementales. Malgré ces nombreux défis, certains travaux de réfection et un ensemble de réalisations ont été accomplis ou sont en cours d’être complétés.

Parmi nos actions à l’égard de l’ensemble de nos infrastructures, nous avons su être à l’avant-scène de nos décisions. D’ailleurs, afin d’orienter le conseil dans les axes prioritaires de réhabilitation, une évaluation du réseau routier a été effectuée, de même qu’un plan d’intervention en ce qui concerne nos réseaux en eau potable et sanitaire.

De plus, un système d’alerte par appel vocal automatisé, messagerie texte ou courriel a été mis en place pour informer la population lors de situation d’urgence, telle que des avis d’ébullition, différents bris ou travaux pouvant porter entravent à notre vie de tous les jours. Ce service est présentement en fonction et nous permet de vous informer par la transmission de messages pertinents.

Le site internet de la municipalité a été rafraîchi et le nouveau format en permet l’accès aux téléphones intelligents et tablettes.

En ce qui concerne la gestion des ordures ménagères et du recyclage, le conseil doit se conformer aux nouvelles stratégies gouvernementales de gestion du développement durable. Notons que le volume dédié à l’enfouissement des déchets domestiques demeure toujours une problématique, tout comme dans les années antérieures. Toutefois, en ce qui concerne les matières recyclables, avec un nouveau partenariat et à moindres coûts, les volumes sont à la hausse. Il en résulte une économie substantielle qui nous a permis de réinvestir et même de devancer l’échéancier par l’achat de bacs bleus qui ont été fournis gratuitement.

 Orientations pour 2017

Notre cheminement à l’égard de nos infrastructures et de nos services au fil des ans démontre très bien que notre plan d’action a su répondre à un ensemble de besoins. Soyez assuré que cette démarche sera encore traitée avec la plus haute priorité.

En ce qui concerne l’eau potable, malgré nos efforts de sensibilisation, nous demeurons de grands utilisateurs de cette ressource vitale, bien au-delà de la moyenne provinciale de 372 litres d’eau par jour par personne. Ceci nous impose de maintenir et même d’accentuer nos démarches pour assurément vous inciter à une meilleure utilisation de notre eau potable, tout en réduisant notre consommation. Car, actuellement, nous consommons 409 litres d’eau par jour par personne et nous sommes à la limite de se voir imposer l’installation de compteurs d’eau en 2018. Chaque effort est significatif et chacun y est concerné ; à nous d’agir pendant qu’il est encore temps.

D’ailleurs, sur cette même ligne de pensée, en ce qui concerne la gestion de nos matières résiduelles, certaines avenues nous imposent de réduire, récupérer et valoriser davantage. Nous sommes dans l’attente des nouvelles orientations du programme de gestion des matières résiduelles, dont le compostage et les matériaux de construction sans oublier les équipements électroniques. Assurément, ceux-ci seront inclus dans une stratégie de valorisation qui sera mise en place.

J’interpelle l’ensemble de la communauté à modifier nos pratiques à l’égard de nos nombreux services et à collaborer avec nous pour s’allier aux stratégies constructives, car, mutuellement, on peut faire une grande différence.

Essentiellement, malgré certaines mises à jour, nous devons mettre en place des outils pertinents pour pouvoir informer adéquatement la population sur de multiples sujets. Or, comme le véhicule moteur de la compréhension et de la collaboration au sein de tout organisme est la communication appropriée de l’information, soyez assuré que nous continuerons à prioriser nos démarches en vue d’améliorer ce service. Et, par le fait même, nous espérons faciliter les moyens pour sensibiliser et impliquer les citoyens dans les actions journalières de divers dossiers. En partenariat, nous pourrons réinvestir et encourager notre fierté communautaire.

De plus, de nombreux dossiers méritent une attention vigilante en ce qui concerne : l’intégration des services incendies, le schéma de risques incendie, les mesures d’urgence, la volonté du milieu sur la question d’un regroupement municipal, ainsi que la restructuration de nos offices d’habitation. Et, il importe que nous maintenions nos investissements à l’égard des correctifs à apporter à nos services, tels que notre réseau en eau potable et les égouts sanitaires.

En ce qui concerne notre politique pour les aînés, les loisirs et la culture, il faut maintenir et accroître nos orientations. Il importe aussi d’accentuer l’implication des jeunes et des femmes en politique municipale. De plus, nous devons apporter une attention spéciale en ce qui concerne l’immigration et le développement entrepreneurial concerté avec une volonté régionale.

 Conclusion

J’ai toujours préconisé une stratégie financière et budgétaire dans un contexte de planification où les décisions sont orientées vers le bien-être de notre communauté. Comme il se doit de toute gestion saine et transparente, nous remettons constamment en question nos pratiques afin de toujours pouvoir les améliorer. Ce qui nous permet d’être à l’affût des changements, tout en nous permettant de dégager tous les moyens pour maintenir et investir dans les services que nous vous offrons.

Au fil des années, j’ai lancé mon cri du cœur plus d’une fois et, souvent, sous la critique de plusieurs. Certes, les défis sont nombreux, mais mes convictions et mon attachement à mon village et à ma région ont une valeur inestimable pour moi. Je prends cette occasion pour inviter les membres du conseil et la population à s’impliquer et à contribuer par une vision concertée au développement structuré et réaliste de notre village. Il est maintenant temps de passer à l’action, de faire des choix constructifs, de se réinventer et de se tailler une place. Plus que jamais, il ne faut pas encourager de façon indéniable le statu quo, à même devenir opiniâtré ou encore à s’acharner à une bureaucratie déjà trop lourde. Les pratiques de micro gestion doivent faire place à des choix positifs et à une planification stratégique des opérations.

En une phrase, travaillons ensemble et explorons toutes les avenues possibles pour réaliser notre plein potentiel. Soyons fiers de ce que nous avons réussi à accomplir jusqu’à maintenant et de ce que nous pourrions accomplir pour notre futur.

Mes meilleurs souhaits,

Raymond Durocher, Maire

 ÉTATS FINANCIERS 2015-2016

Les états financiers pour l’année 2015, selon les analyses préparées par notre vérificateur, Piché & Lacroix CPA Inc., démontrent un surplus accumulé de 690 640 $. Considérant un ensemble d’interventions primordiales sur certaines infrastructures et notre responsabilité en immobilisation, notre surplus sera utilisé pour alléger notre fardeau fiscal. Les résultats suivants indiquent les REVENUS et les DÉPENSES selon les prévisions budgétaires de l’année en cours et basées sur une évaluation foncière imposable de 64 309 400 $. La rémunération des élus avant déduction, incluant les allocations, est pour le maire de 16 407 $ et pour un (e) conseiller (ère) de 5 468 $.

 Liste des contrats

Contrats de plus de 25 000 S, année 2016

Je dépose avec le présent rapport la liste de tous les contrats comportant une dépense de plus de 25 000 $ au cours de l’exercice 2015.
J’inclus aussi la liste de tous les contrats comportant une dépense de plus de 2 000 $ conclus au cours du même exercice avec un même contractant, et ce, lorsque l’ensemble des contrats comporte une dépense totale qui dépasse 25 000 $.
Le document est disponible sur le site de la municipalité et au bureau de la directrice générale.

 Activités financières de fonctionnement

RevenusÉtats fin. 2015Budget 2016
Taxes $ 1,360,081 $ 1,405,561
Paiement tenant lieu de taxes 82,902 67,528
Transferts 408,646 417,987
Services rendus 131,965 114,641
Imposition de droits 19,887 11,000
Amendes et pénalités 50 1,200
Intérêts 15,753 18,100
Autres revenus (4,671) 1,000
  $ 2,014,613 $ 2,037,017
Dépenses et affectations    
Administration générale $ 362,663 $ 404,434
Sécurité publique 127,342 144,447
Transport 323,696 349,503
Hygiène du milieu 1,021,906 999,448
Santé et bien-être 104,865 115,740
Aménagement et urbanisme 56,021 56,994
Loisirs et culture 86,548 91,086
Frais de financement 98,881 64,090
$ 2,181,922 $ 2,225,742
Excédent (déficit) de fonctionnement avant conciliation à des fins fiscales $ (167,309) $ (188,725)
CONCILIATION À DES FINS FISCALES
Immobilisations :
Amortissement des immobilisations 424,365 414,702
Financement :
Financement à long terme
Remboursement de dette à long terme (106,601) (88,000)
Affectations :
Activités d’investissement (89,481) (306,500)
Excédent de fonctionnement non affecté 168,523
Excédent de fonctionnement affecté 319,795
Réserves financières et fonds réservés 11,791
Excédent de fonctionnement $ 392,560 $ ---­-----------



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2017 © Village de FORT-COULONGE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.10
Hébergeur : Création Voillemont Christian